A propos ...

Jean-François Vazelle, originaire de Vigouroux dans le Cantal est un passionné de danse depuis 1966, lorsqu'il découvre l'univers de Maurice Béjart en assistant à une représentation de la Neuvième Symphonie.

Sans jamais renoncer à ses fonctions de cadre dirigeant dans le secteur des finances et du droit, il ne cessera de s'y intéresser et d'y jouer les rôles les plus divers.

Dès les années 70, sollicité par les media, il intervient comme critique et chroniqueur à la radio et pour la presse écrite.

Conseiller financier à la création de la Fondation de Rudolf Noureev, il donne également son temps à la Fondation pour l'Enfance de Madame Giscard d'Estaing en qualité de Directeur artistique des Nuits Pour L'Enfance. Ainsi , il organise et met en scène les spectacles annuels à l'Opéra Royal du Château de Versailles. Précurseur à cette époque, il « ose » y faire rencontrer étoiles de l'Opéra de Paris et danseurs hip hop.
En 1998, à la demande de Mohamed VI - alors Prince héritier du Maroc -, il organise à
Rabat, la première Nuit pour l'enfance.

En 1999, en collaboration avec le romancier Philippe Raymond Thimonga, il écrit son premier livret Thomas Becket ou La Grâce.

En 2000, le Ministère de la Culture le nomme Administrateur du CNDC d'Angers, dont il assurera, en outre la co-direction avec Marie-France Delieuvin.
Par ailleurs et pendant plus de 15 ans, il travaille aux côtés de Manuel Legris, alors danseur étoile de l'Opéra de Paris, en qualité d'agent, d'administrateur, de conseiller...

En 2012, Patrick De Bana lui offre l'opportunité de collaborer à sa nouvelle création Cléopâtre-Ida Rubinstein pour laquelle il imagine une dramaturgie originale qui sera crée au Théâtre des Champs-Elysées. Leur collaboration, se poursuit en 2013 sur le projet inspiré du Tristan et Iseult de Richard Wagner.
Cette même année, il revisite le
Apollon de Stravinsky, crée le 14 avril à Tokyo dans le cadre du Spring Festival.

Puis, il écrira un livret original pour le mythique Sacre du Printemps qui sera crée à l'Opéra de Novossibirsk en 2013. Ce ballet a été 4 fois nominé aux Golden Mask Awards à Moscou.

Il imagine et écrit Farewell Waltz pour les étoiles, Isabelle Guérin et Manuel Legris. La première a eu lieu au Grand Théâtre de Shanghaï en août 2015. Depuis lors, les deux étoiles ont dansé ce ballet dans le monde entier et, notamment au Jubilé Julio Bocca à New-York.

Il y eût ensuite :
Echoes of Eternity, basé sur un poème chinois Le Palais de l'Eternelle Jeunesse, une commande du Shanghaï Ballet, créée en Juillet 2015.

Sâlik (Le Voyage), une rencontre imaginaire entre Maurice Béjart et le célèbre musicien Kayhan Khalor, fortement inspirée par le Maître soufi Shams de Tabriz.

 

C'est alors que Manuel Legris, Directeur du Wiener Staatsballett, le sollicite pour collaborer à une nouvelle écriture du ballet Le Corsaire. La première aura lieu au Wiener Staatsoper le 20 mars 2016.

 

Une nouvelle collaboration avec Patrick De Bana, lui offre l'opportunité d'écrire une dramaturgie pour la grande étoile du Bolchoï : Svetlana Zhakarova. Ce sera Rain Before it Falls..., inspiré de « Lettre d'une inconnue » de Stephan Zweig et du roman éponyme de Jonathan Coe, qui sera crée le 12 mai 2016 sur le scène du Bolchoï de Moscou. Ce ballet connaitra un énorme succès sur toutes les scènes du monde, inclus dans le spectacle Amor. 

 

Actuellement, il travaille sur l'écriture de Sylvia, en collaboration avec Manuel Legris pour une production conjointe du Wiener Staatsoper et Theatro alla Scala di Milano.

 

Service de presse du Wiener StaatsOper